JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

EXTRAITS
Ventrifuge (84-85)


Promis
je t'ai promis un coquillage
que tu entendes chacune de mes vagues
de sable

marées pourtant difficiles à insuffler
jusqu'à la poitrine des rivières
océan je le savais
avant

avant qu'elles ne me mangent

plus de ventre
je n'ai plus de ventre
ou alors sans cernes
sans ornières creusées à la larme
deux hanches avec un coeur de sable
de se croire intarissable
de prendre le jeu trop aux sérieux
je me hais



la première la première qui déferle déjà
qui libère étrange osmose
le torrent irrésistible de ton regard
torrent qui me réveille le coeur
me reviennent les larmes
enveloppées d'un remords piquant

même si un jour
les roseaux de tes bras
j'atteins le lac
je me hais encore
t'avoir promis ce coquillage
dont les rainures
à les tailler
m'usent les doigts
les mains

comment vont-elles bercer d'autres barques

à défaut de vaisseaux

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire