JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

EXTRAITS
Ventrifuge (36-37)


Je pousserais

je m'aiderais de mes deux mains
de mes deux pieds
je pousserai
pour me hisser à leur hauteur

de l'air à me brûler les narines
à me brûler les bronches
rabâchent-ils en leurs branchages

pétrie de vent ma poitrine
gonflée de mannite
vertigineuse plus vertigineuse que la levure des livres
s'élargira
en un immense champ
immense champ
nervuré
de sel marin

imbibées d'iode je sentirai mes hanches bien plus
étroites
et mon ventre limoneux
si loin



j'oserai enfin
sans remords
le couvrir de mélisses

si j'avais comme vous les épaules châtrées
d'avoir été si bien bercées
moi aussi je me tairais
le chant des oiseaux me suffirait

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire