JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

EXTRAITS
Ventrifuge (123-124)


Aux rides du seau
j'ai compté trois ans
trois siècles
que son prénom a changé de fontaine

où est-il le temps
où nous allions tous deux
je portais le seau son sourire me portait
son bras
trouait le désert

trois ans
trois siècles

l'eau n'est plus fraîche
elle pue mon front
la source s'est éloignée
seul on ne marche plus droit
seul on se traîne

trois ans
trois siècles que son prénom a changé de fontaine

un jour
je remplacerai le seau
à choisir entre la vasque de ma fontaine



et le puits trop sec sec de ses yeux
à choisir entre le regard de toutes les fontaines
et la falaise de son visage

pourquoi toujours ce cauchemar qui me tourmente
cette vague têtue primitive séduction
qui vient me rechercher sur notre plage déserte
déserte et si peuplée
les rais lumineux de nos fragiles oiseaux
les gazouillis mais aussi les cris du soleil

nous n'avons pas besoin de seau
depuis trois ans trois jours à peine
tu bois dans ma main
cette eau tu la distilles dans tes yeux
et cet alcool m'éblouit

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire