JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Monocorde sa chanson
Elle


Monocorde sa chanson

l'écorce sans l'aubier
l'espoir vert des feuilles

c'est que le temps fuit
qu'il autorise peu de vocalises

le dompter
sa façon de l'étreindre

et la jument son fol étalon
ne battent plus que la campagne du cadran

coucou sans surprise
elle forçait la porte des foyers

condamnée
à de bien tristes rendez-vous
où nul ne venait
pas même son âme
ce qu'il en restait

c'est en couvant
que l'on étend ses ailes



Elle
soufflait les mots

et ne retenait du souvenir
que la nacre

poupée
mon bec mes serres
se faïençaient

poupée
nos doigts se sont croisés
nos âmes

j'apprendrai plus tard
l'arsenic du vernis

 

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire