JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

EXTRAITS
Cris de corps mourants (34-35)


Le récit, comme prévu, à refaire, à remailler. A nourrir. Avant de. Mais elle n'est plus décharnée. En toi, du moins. En tes forêts. Que je... bois.
Y boire, selon la liturgie, à la façon d'un troubadour. Rhum, à l'arum de tes cuisses. Vie éternelle ?


Déesse, donc. Dès les premières mesures, jetés. Pipés, sans doute. Le joueur, fier, préfère l'ignorer.
La falaise. Qu'as-tu fais de la falaise ? Terrassée ? Apprise ? Ou livrée aux engoulevents de ta peau ?
Quelles racines fallait-il sectionner ? Quel épervier tuer ? Pour planer, telle une plage. Prendre la pose alanguie du sable. S'ouvrir, d'abord, à la vague de cidre. Que la mer elle-même se sente prise au piège. Emportée par sa propre marée.

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire