JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

EXTRAITS
Cosmogonie 5253


 

 

 

Prenons-nous le train
pour nous persuader que là-bas
nos parallèles ne s'unissent pas
ne peuvent s'unir

ou parce que seule cette voie-là
n'en finit pas
ou ailleurs

ailleurs

ou prenons-nous le train
tout simplement
sans penser à rien

parce que la cigarette
parce que la bière
parce que nos corps
nous transportent suffisamment loin



 

 

Lui repoussent-elles parfois la nuit
ses griffes

le vin rouge rouge
de leurs plaies

lui repoussent-elles malgré lui
toutes les nuits

l'alcool de l'herbe
du sainfoin du sainfoin
l'alcool de l'herbe
la vitesse absolue

absolue

il a tout sacrifié la lièvre
dit-on chez les chats
où l'on ne comprend pas très bien

où l'on a déjà conquis le velours
et un certain regard
d'au-delà

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire