JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

CRITIQUES
L'âme ses noces 1


L'AME SES NOCES (1991)

Quand le temps est à l'amour, quand la femme frôle le désir, Jean-Luc Godard s'ouvre sur le poème: son poème est métaphore, son poème est désir, son poème est amour. Son poème se fond dans la femme, il en approche la "discrète timonerie". L'Ame ses Noces est une invite, sinon le prélude à l'amour...
(Gaspard HONS)

Ce recueil a obtenu le Prix de la Louve en 1990. Quelques 90 poèmes qui, venant après "Affréter son regard" et "Laisse en ciel", prouvent les qualités d'écriture et d'authenticité de la poésie de Jean-Luc Godard
(Roger FOULON).



 

Etonnante cette approche de l'oeuvre chez Jean-Luc Godard, un auteur qui a la manière pour faire vivre ce personnage tout à la fois proche et mythique, la femme, dont il connaît les resssorts et les mécanismes. Ses découvertes, il nous les fait partager avec une intense émotion
(Roger MONAMI).

A propos de Guy Beyns, j'écrivais récemment: une école fait son chemin dans notre littérature, celle des poèmes courts et denses. Jean-Luc Godard fait pareil avec autant de talent. J'aime "A quel couteau de soie..."
(Raymond QUINOT)

 

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire