JEAN-LUC GODARD
POETE

Notice biographique - Bibliographie - Extraits d'ouvrages - Critiques - Liens
Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

CRITIQUES
Affréter son regard 3


AFFRETER SON REGARD (1988)
(suite)

Voici un recueil que je vous conseille chaleureusement. Quelle richesse, quelle jeunesse dans ces pages qui filent à la vitesse du vent. Vent qui les emporte. Porte du Paradis de la Poésie. Poésie jeune et vivante. Très belle édition. A conseiller
(Michel DAIGNEAU).

"Affréter son regard", c'est tenter l'aventure au delà des vagues de la mer, du coeur et de l'esprit, c'est rêver de conquérir l'infini sur les voiles du temps, c'est lever l'ancre vers l'inaccessible
(Nord-Eclair).

 



 

 

Images splendides. Pleines de raffinement, souvent. Fortes et dérangeantes, toujours. Les poèmes ne se laissent pas enserrer par une première lecture. Leur beauté se libère peu à peu, par vagues successives de parfums, de sens et de couleurs. Un peu comme un fruit dont le goût perdure longtemps après l'avoir mangé
(Ugo CRESPINI).

Poésie transcendante que celle de Jean-Luc Godard. Elle montre combien une réflexion rigoureuse peut déboucher sur un plaisir intense, des joies subtiles qui élèvent l'esprit
(Roger MONAMI).

 

Extraits de

Ventrifuge - Cosmogonie - Laisse en ciel - Cris de corps mourants
Affréter son regard - L'âme ses noces - Elles - Non-lieu

Pour m'écrire